Coronavirus : pas de confinement en Suède

franceinfo

En Suède, la vie se déroule presque normalement malgré la pandémie de coronavirus qui a fait 2 000 morts et contaminé 16 000 personnes. 

C'est une scène printanière qui semble dater d’une autre époque. A Stockholm (Suède) mercredi 22 avril, on joue toujours aux cartes ou au football dans les parcs. Les coiffeurs et tous les commerces sont ouverts et les terrasses remplies, comme si de rien n’était. "Être dehors et s’exposer à une certaine dose de virus peut peut-être nous protéger davantage sur le long terme", explique une Suédoise. "C’est vraiment de notre responsabilité à chacun. Les personnes à risque ne doivent pas sortir, c’est surtout ça qu’on doit respecter. Il faut aussi prendre en compte l’économie", justifie une jeune homme.

Laxisme risqué

En Suède, pas de confinement strict, mais des recommandations plutôt bien appliquées. Plus de télétravail, moins de monde dans les transports et des distances de précautions imposées par les restaurateurs eux-mêmes. Les écoles et les collèges sont restés ouverts. Les parents n’y trouvent rien à redire. Cet apparent laxisme n’inquiète pas pour autant la plupart des professionnels de santé. Le nombre d’infections au coronavirus s’est emballé fin mars, mais la crise semble sous contrôle. Pourtant, le bilan en Suède est plus lourd que celui des voisins nordiques confinés. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne