Coronavirus : "On peut constater l'effet direct du confinement", explique la cheffe des urgences de l'hôpital de Sarreguemines

France 3

Lundi 6 avril, pour la troisième journée d'affilée le nombre de personnes prises en charge dans les services de réanimation a baissé. Constat observé aussi à l'hôpital de Sarreguemines, dans la Meuse.

Lundi 6 avril, le nombre de décès dans les hôpitaux à cause du coronavirus Covid-19 est à nouveau en hausse, avec plus de 600 morts recensés, mais le nombre de patients qui arrivent dans les services de réanimation des établissements de santé est en baisse, la troisième consécutive. Une tendance notamment mesurée à l'hôpital de Sarreguemines, dans la Meuse. "On peut constater l'effet direct du confinement", se réjouit la docteure Emmanuelle Seris, cheffe des urgences de l'hôpital.

"On n'est qu'au début des efforts"

"Toutefois, lundi nous avons encore eu des situations extrêmement graves sur des patients très jeunes qui ont nécessité des soins réanimatoires et une suppléance ventilatoire. Donc il faut vraiment continuer les efforts. Je sais que c'est extrêmement difficile pour tout le monde d'envisager un confinement prolongé mais on n'est qu'au début des efforts qu'on fait pour limiter la transmission du virus", poursuit la médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne