Coronavirus : nouvelle vague de pandémie à Harbin, une métropole chinoise proche de la Russie placée en quarantaine

Des livreurs portent un masque à Harbin (Chine) le 10 avril 2020.
Des livreurs portent un masque à Harbin (Chine) le 10 avril 2020. (ZHANG TAO / XINHUA / AFP)

Depuis mercredi, l'entrée dans les quartiers résidentiels de cette ville de près de onze millions d'habitants est interdite à toute personne venue d'une autre province ou de l'étranger.

Une nouvelle vague d'épidémie de coronavirus en Chine. Les autorités de la métropole chinoise de Harbin, proche de la Russie, ont renforcé, mercredi 22 avril, les mesures de restriction après l'apparition de nouveaux foyers de contamination. Deux semaines après le déconfinement de la ville de Wuhan, berceau du Covid-19, la Chine craint une deuxième vague épidémique provoquée par les personnes en provenance de l'étranger.

Or, la province du Heilongjiang, dont Harbin, ville de onze millions d'habitants, est la capitale, a enregistré récemment une hausse des cas dits "importés". Il s'agit principalement de Chinois de retour au pays depuis la Russie voisine. Depuis le début de l'épidémie, le Heilongjiang a officiellement recensé 921 cas confirmés de contamination au nouveau coronavirus (dont 384 "importés"), selon les autorités sanitaires.

De nouvelles contaminations en progression

De nouveaux foyers ont été découverts dans deux hôpitaux de Harbin. Les autorités ont annoncé la semaine dernière que 35 personnes ayant visité ou travaillé dans deux hôpitaux de Harbin avaient été infectées par un patient de 87 ans, hospitalisé pour un accident vasculaire cérébral puis testé positif au Covid-19. Selon La Croix, des images diffusées et vérifiées sur plusieurs réseaux sociaux chinois ont montré de longues queues devant plusieurs hôpitaux de Harbin.

Le quotidien français cite aussi les autorités locales, qui se sont exprimées dans le quotidien chinois anglophone Global Times, et affirment que "plus de 4 000 personnes sont sous haute surveillance" après qu’une infection a été détectée dans l’hôpital numéro 2 qui a dû être fermé pour une décontamination totale.

Des fonctionnaires sanctionnés pour leur gestion

Conséquence : les personnes et les véhicules originaires de l'extérieur de la ville sont désormais interdits d'entrée dans les quartiers résidentiels. Et pour y avoir accès,  les habitants devront subir un contrôle de température et porter un masque. A cela s'ajoute une mesure complémentaire : quiconque arrivant de l'étranger ou de zones gravement touchées par le Covid-19 en Chine devra obligatoirement être placé en quarantaine.

Le maire adjoint de Harbin et le chef de l'agence municipale de santé ont été "sanctionnés" pour leur gestion "laxiste" de l'épidémie, avec 16 autres fonctionnaires locaux, selon La Croix. Le Heilongjiang a promis des récompenses financières à quiconque aiderait à la capture de personnes arrivant illégalement de l'étranger.

Vous êtes à nouveau en ligne