Coronavirus : Marseille lance un essai clinique avec des médicaments contre le cancer qui utilisent l’immunothérapie

Test clinique (illustration).
Test clinique (illustration). (MIGUEL MEDINA / AFP)

Le test est mené sur 108 patients. Objectif : "diminuer la dépendance à l'oxygène".

Les laboratoires de Marseille Immunopole ont lancé lundi un essai clinique sur des patients atteints du coronavirus. Les médecins vont tester des médicaments normalement utilisés contre le cancer du poumon et qui font appel à l’immunothérapie. Le test va concerner 108 patients, soit hospitalisés en médecine, soit en réanimation dans différents hôpitaux.

On va essayer de montrer que ce traitement permet de diminuer la dépendance à l’oxygène et le recours à la ventilation mécanique.Professeur Nicolas Schleinitz, le coordinateur de l’étudeà franceinfo

Un groupe de patients va recevoir le traitement. Un deuxième groupe ne le recevra pas. Ni les malades, ni les praticiens ne sauront qui a reçu le traitement. Cette précaution respecte les règles de validation des essais cliniques.

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct. 

Une étude inédite sur le plan du délai

L’assistance publique – hôpitaux de Marseille ne veut pas de polémique quand les résultats seront publiés. Le délai entre les débuts des observations en laboratoire et l’étude clinique a été très court, seulement 27 jours. Un laps de temps inédit. Les médecins analysent les échantillons de sang de 100 malades du Covid-19 depuis le début du mois d’avril.

Vous êtes à nouveau en ligne