Coronavirus : l’inquiétude des autorités face à la multiplication de rassemblements clandestins

France 2

Si l’épidémie de coronavirus continue de régresser en France, les autorités sont inquiètes face à une éventuelle contamination massive lors de grands rassemblements incontrôlés. Ils sont interdits, mais ils se multiplient depuis quelques jours.

Des dizaines de jeunes rassemblés autour d’un terrain de football. Voilà l’image que redoutent les autorités sanitaires. Des rassemblements sans gestes barrière ni masques. À Grigny (Essonne), plus de 300 personnes assistaient mardi 26 mai à un match de football. Même scène la semaine dernière à Strasbourg (Bas-Rhin), avec une foule de supporters agglutinés. Ces rassemblements pourraient-ils être de nouveau foyers ?

Une dépistage anonyme et sans risque judiciaire

Pour éviter de relancer la propagation, l’Agence régionale de santé (ARS) appelle les participants au match à se faire dépister anonymement. "L’objectif, c’est que les personnes qui doivent se faire tester comprennent qu’il n’y aura pas de repérage, pas de police présente sur site, et aucun risque judiciaire encouru dans le cadre de cette démarche de soins et de tests", rassure la déléguée territoriale pour le Bas-Rhin de l’ARS Grand-Est, Adeline Jenner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne