Coronavirus : l’hôpital de Metz-Thionville est saturé et demande de l’aide

France 3

Au cœur de la région Grand Est, l’hôpital de Metz-Thionville, en Moselle, se sent abandonnée. Les équipes ont perdu un de leur collègue, un médecin décédé du Covid-19.

Le personnel soignant de l’hôpital de Metz-Thionville en Moselle fait ce qu’il peut pour accueillir les patients en réanimation, mais ils sont arrivés à saturation. Mardi 31 mars, Marie-Odile Saillard, la directrice de l’hôpital, appelle à l’aide. Lundi 30 mars, un médecin de cet hôpital est décédé du coronavirus Covid-19 sans que l’on sache s'il l’avait contracté dans le cadre de ses fonctions.

“Près de 40 patients doivent être évacués à bord de deux TGV médicalisés”

Selon la direction, entre 50 et 60 soignants du CHR Metz-Thionville sont aussi contaminés. Plusieurs sont en réanimation. Leurs collègues continuent leur travail coûte que coûte. Dimanche 29 mars, onze patients de Metz ont été transférés à bord de trains sanitaires vers les hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine, quatre patients ont été pris en charge par l’Allemagne. À présent, des patients d’Île-de-France vont être transférés vers des hôpitaux moins engorgés. “Près de 40 patients doivent être évacués à bord de deux TGV médicalisés, les trains partiront mercredi 1er avril, de Paris direction la Bretagne. (...) Des hôpitaux bretons qui disposent encore de capacité en réanimation”, précise le journaliste Olivier Feniet, en direct de l’hôpital la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne