Coronavirus : les États prennent la main sur l’économie

franceinfo

La France n’est pas la seule à redécouvrir les bons côtés d’un État interventionniste. D’autres pays se tournent vers leur gouvernement pour faire face à la récession provoquée par la pandémie de coronavirus.

L’Allemagne est le pays le plus généreux. Son plan de relance s’élève à 1 100 milliards d’euros, près de 30% de son PIB, dont 600 milliards d’euros dédiés aux grands groupes. Le pays met de côté son habituelle rigueur budgétaire, car sa dette publique n’est plus limitée constitutionnellement.

Les États-Unis ont pris une série de mesures pour un coût total de 2 700 milliards de dollars, soit 10% de son PIB, dont 500 milliards pour les grandes sociétés et 400 milliards pour les petites.

Le Japon fait du social

En Asie, le Japon surprend en donnant 857 euros à chacun de ses résidents sans aucune condition. Un chèque universel qui fait partie d’un plan de relance de 1 000 milliards d’euros, soit 20% de son PIB. À la fin de la crise du coronavirus, le pays délivrera des chèques touristiques et paiera près de la moitié des transports.

À l’inverse, certains États en Inde reviennent sur la loi de protection des travailleurs : des semaines de travail allant jusqu’à 72 heures, fin de l'obligation de donner des congés payés ou encore d’installer des toilettes dans les usines. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne