Coronavirus : les tests sérologiques remboursés dès "le début de la semaine prochaine" pour tout ceux qui ont une prescription annonce l'Assurance maladie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nicolas Revel, directeur général de l'Assurance maladie, invité de franceinfo, mercredi 20 mai, précise que ces tests seront réservés en priorité aux personnels soignants.

Le directeur de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, invité de franceinfo, mercredi 20 mai, a annoncé que les tests sérologiques seraient remboursés pour tout le monde "dès le début de la semaine prochaine". Ces tests seront réservés en priorité aux soignants. Le ministère de la Santé doit publier "d’un jour à l’autre" l’arrêté ministériel entérinant l’admission au remboursement de ces tests a rappelé Nicolas Revel.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la pandémie et de ses conséquences dans notre direct

Nicolas Revel a également dressé un premier bilan du travail des brigades sanitaires gérées par l’Assurance maladie avec pour mission depuis le 11 mai de contacter les malades du Covid-19 et d'isoler les "cas contacts". "600 à 800 patients sont signalés" aux brigades sanitaires chaque jour. Sur sept jours, ce sont "un peu plus de 4000 patients qui ont été remontés par les médecins", ce qui "est un chiffre qui reste plutôt faible par rapport à ce que nous escomptons. Ce qui est peut être un signe que l'épidémie a ralenti", a estimé Nicolas Revel.

franceinfo. Quels sont les premiers résultats des enquêtes sanitaires menées par les brigades chargées d’identifier les porteurs du virus et leurs contacts ?

Nicolas Revel. 7 jours sur 7, 6 500 personnes traitent les signalements qui nous sont faits par les médecins généralistes. Ce sont les médecins généralistes qui sont à la base de ce dispositif. Ce sont eux qui reçoivent les patients, qui jaugent leurs symptômes, qui leur prescrivent un test virologique. Ensuite, lorsqu'ils reçoivent un résultat positif, ils nous saisissent. Ça fluctue évidemment d'un jour à l’autre, mais ce sont entre 600 et 800 patients ainsi concernés qui nous sont signalés. À la suite de quoi, nous menons une investigation. Nous interrogeons ce patient pour essayer de déterminer avec lui quelles personnes il a pu croiser, ce qu'on appelle contacts rapprochés, au cours des 48 heures qui ont précédé l'apparition des symptômes.

Combien de cas contacts ont été recensés en moyenne ?

Trois à quatre personnes par patient, ce qui est moins que ce que nous avions anticipé dans les projections. Mais ce qui, en fait, s'avère être plutôt conforme à ce qu'est la situation en sortie d'un confinement généralisé tel que nous l'avons vécu pendant ces deux mois. Évidemment, chacune et chacun a quand même considérablement limité ses interactions et ses fréquentations.

Combien de cas positifs avez-vous détectés ces derniers jours ?

On est autour 600, 700, 800 cas par jour sur les sept derniers jours. C'est à peu près 4 000 sur sept jours. Un peu plus de 4 000 patients ont ainsi été remontés par les médecins, c’est ce chiffre-là sur lequel nous sommes. C'est un chiffre qui va forcément un petit peu augmenter. Parce que, avant qu'un médecin nous signale un patient positif, il faut qu'il ait eu le temps de le recevoir en consultation et ensuite de lui faire faire un test. Et donc, il y a ce délai de réalisation et du retour du résultat du test qui fait que, probablement, ce chiffre va un peu monter dans les prochains jours. Mais c'est un chiffre qui reste plutôt faible par rapport à ce que nous escomptons. Ce qui est peut être un signe que l'épidémie a ralenti. Toute la question étant évidemment de savoir si, dans les huit ou dix prochains jours, il y aura eu ou pas une évolution à la hausse.

Beaucoup de laboratoires proposent des tests sérologiques pour tous ceux qui ont un doute. Allez-vous rembourser ces tests ? Et si oui, quand allez-vous le faire ?

Ce sera une décision ministérielle puisque l'admission au remboursement va prendre la forme d'un arrêté ministériel. Le ministre Olivier Véran a annoncé hier à l'Assemblée nationale que cet arrêté allait intervenir d'un jour à l'autre. De sorte que les premiers tests sérologiques puissent être pris en charge dès lundi prochain. En tout cas, dès le début de la semaine prochaine.

Vous êtes à nouveau en ligne