Coronavirus : les tests antigéniques vont être déployés à grande échelle

France 2

Le ministère de la Santé élargit l'autorisation des tests antigéniques. Plus rapides que les tests virologiques, ils seront remboursés pour les personnes présentant des symptômes. 

L'université de Lorraine s'est lancée dans une opération de dépistage massif. Dans tout le Grand-Est, 210 000 étudiants ont été invités à se faire tester rapidement. Cela commence par un prélèvement nasopharyngé. Mais contrairement aux tests PCR, le résultat tombe en un quart d'heure. "C'était rapide", confirme une étudiante dans l'édition du 20 Heures du lundi 19 octobre. "C'était surtout pour être sûr de pouvoir côtoyer ma famille, mes grands-parents", explique l'un de ses camarades. 

Des tests remboursés par la Sécurité sociale

Bientôt, les test rapides seront possibles dans le cadre de dépistages individuels. Les personnes symptomatiques pourront y prétendre à quatre conditions. Leurs symptômes devront dater de moins de quatre jours. Le délai d'attente pour obtenir un test PCR devra être supérieur à 48 heures. Ils devront avoir moins de 65 ans et ne pas avoir un profil à risque, autrement dit susceptible de contracter une forme grave du Covid-19. Les tests rapides seront disponibles en pharmacie et chez les médecins généralistes. Dès que les négociations tarifaires auront abouti avec l'Assurance-maladie, ils seront remboursés par la Sécurité sociale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne