Coronavirus : les syndicats demandent le report de la réforme de l'assurance chômage

France 2

Avec le ralentissement de l'activité économique, les travailleurs précaires devraient être particulièrement touchés. En conséquence, les syndicats demandent le report de la réforme de l'assurance chômage qui devait entrer en vigueur le 1er avril.

Pour les travailleurs qui alternent contrats courts et périodes de chômage, cela pourrait être la double peine. Le 1er avril, la réforme de l'assurance chômage devait entrer en vigueur, avec pour conséquence la baisse des indemnités alors que dans le même temps, le ralentissement de l'économie à cause de l'épidémie de Covid-19 devrait faire chuter les embauches. "La crise du virus est en train de mettre en lumière toutes les erreurs du gouvernement. On a besoin d'amortisseur social, on a besoin d'une assurance chômage qui soit capable de palier les pertes d'emploi", estime Denis Gravouil, le secrétaire confédéral de la CGT en charge des retraites.

"Les travailleurs précaires aussi doivent être protégés"

De côté du gouvernement, la ministre du Travail s'est montrée plutôt ouverte quant à un aménagement de la réforme. "On est en train de regarder et d'ici quelques jours on annoncera ce qu'on fait pour les chômeurs qui sont en fait des travailleurs précaires. Les travailleurs précaires aussi doivent être protégés dans cette situation", a déclaré jeudi 12 mars Muriel Pénicaud sur LCI.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne