Coronavirus : les supermarchés pris d'assaut

France 2

De peur d'un scénario à l'italienne, de nombreuses personnes se sont ruées dans les supermarchés.

Les nouvelles annonces d'Édouard Philippe, samedi 14 mars, ne devraient pas améliorer les choses. Depuis 48 heures et l'allocution télévisée d'Emmanuel Macron jeudi, nombreux sont ceux qui se sont rués dans les supermarchés, de crainte d'un confinement généralisé pour lutter contre le Covid-19 et de pénuries sur l'ensemble du territoire. Alors, en fin de journée, samedi, les rayons de produits de première nécessité comme le papier-toilette ou les pâtes sont vidés dans certains magasins.

"J'ai pris n'importe quoi"

Des comportements qui ressemblent à de la psychose, où la logique n'a pas toujours son mot à dire. "J'ai pris n'importe quoi. Il y a le choix, mais il y a tellement de monde que...", confirme une femme sur le parking d'un hypermarché. La peur d'un scénario à l'italienne, alors même que le Premier ministre n'avait pas encore indiqué que l'ensemble des lieux publics non essentiels à la vie de la nation seraient fermés à partir de samedi minuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne