Coronavirus : les services de réanimation se vident progressivement

FRANCE 2

Dans beaucoup d'établissements hospitaliers, la peur de la deuxième vague s'éloigne et l'activité revient peu à peu à la normale.

Dans une clinique privée de Stains, en Seine-Saint-Denis, le personnel souffle un peu. Il n'y avait pas foule aux urgences, vendredi 29 mai au matin. Il n'y a plus que cinq cas de Covid-19 qui arrivent chaque jour, contre 100 cas au plus fort de la crise sanitaire. Un patient, placé sous respirateur artificiel, va bientôt sortir. Il est tiré d'affaire et à la clinique, on sent bien que le pire est derrière.

"On sent la fin"

"On est en train de vider petit à petit le service. On sent la fin, on sent la diminution du nombre de demandes en réanimation", explique la docteure Widad Abdi, médecin réanimateur. Ce service avait été monté dans l'urgence pour accueillir des patients Covid-19. Depuis deux semaines, le service fonctionne au ralenti. "On a moins de patients à charge, donc on a un peu plus de temps libre", précise Inès Abderkane, une aide-soignante du service.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne