Coronavirus : les salles de sport ferment une seconde fois

Les amateurs de sport vont à nouveau être privés de leur salle dans une dizaine de villes françaises.

De nombreux clients ne comprennent pas. "Tous les adhérents, on était tous heureux et le fait de reperdre tout ça, c'est triste", déplore l'un d'eux. Du respect des mesures barrières à la désinfection des machines, le personnel estime avoir pris toutes les précautions afin de respecter les recommandations gouvernementales. La nouvelle est encore plus difficile à accepter, d'autant plus qu'elle va entraîner pour de nombreuses personnes une baisse de revenus, et par extension de qualité de vie. 

Pas la bonne période 

Le secteur, qui emploie 50 000 personnes, déplore que cette mesure soit prononcée au pire moment de l'année. Les offres proposées durant le mois de septembre permettent traditionnellement aux gérants et propriétaires de réaliser de très bons chiffres. Ce ne sera pas possible cette année. De plus, l'absence de consultation préalable passe mal chez les professionnels. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne