Coronavirus : les rassemblements religieux, facteurs de propagation

franceinfo

Les rassemblements religieux à travers le monde ont contribué à propager l’épidémie de coronavirus.

En France, comme chaque année depuis 25 ans, l’Église Porte ouverte chrétienne organise un rassemblement évangélique du 17 au 24 février à Mulhouse (Haut-Rhin). Plus de 2 000 fidèles venus de France ou d’Allemagne y participent. Plus de la moitié des participants a été contaminée par le coronavirus.

En Corée du Sud, des cas de Covid-19 sont détectés au sein d’une secte chrétienne dans le sud du pays. Un millier de personnes y étaient réunis les 7 et 8 février. 

Contaminés dans une ville sainte

En Iran, les premiers cas sont détectés à Qom, ville sainte chiite visitée toute l’année par des millions de fidèles qui prient collectivement. Il y a des pèlerins en provenance du Pakistan, où un grand rassemblement s’est tenu début mars avec des malades du coronavirus recensés.

En Israël, les accès aux lieux de culte ont été restreints et les rassemblements interdits, mais elles ne sont pas totalement respectées par les juifs orthodoxes, qui représentent la moitié des personnes hospitalisées en raison du Covid-19. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne