Coronavirus : les PME du secteur de l’automobile inquiètes pour leurs affaires

France 3

Le secteur automobile fait travailler près de 900 000 personnes en France, des chaines de production jusqu’aux concessionnaires. La santé des grands groupes conditionne donc celle des PME.

Du jamais-vu en 25 ans de service pour Jean-Luc Marty. Dans son atelier de mécanique hydraulique à Limoges en Haute-Vienne, ils ne sont plus que six à travailler, la moitié de l’effectif habituel. "On a comme clients PSA, Renault, Michelin… Et effectivement, on voit qu’il n’y a plus rien pour l’instant. Tout s’est arrêté. On est en attente de voir ce qui va se passer", assure ce responsable de l’entreprise Madore hydraulique.

"Aujourd’hui, ça devient un peu plus compliqué"

Dans cette entreprise familiale créée en 1952, on assure la maintenance mécanique et hydraulique pour l’aéronautique, la fonderie, le ferroviaire et le secteur automobile. Mais depuis la crise, les commandes se font rares. "Aujourd’hui, il n’y a plus de matériel qui rentre en réparation, puisque les services sont quasiment à l’arrêt. Donc aujourd’hui, on vit sur nos acquis, sur l’ensemble des commandes qu’on avait pu réceptionner jusqu’à mi-mars. Aujourd’hui, ça devient un peu plus compliqué", s’inquiète Jean-Hugues Madore, le PDG de l’entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne