Coronavirus : en Seine-Saint-Denis, les plus défavorisés durement impactés par la crise

France 2

La crise du Covid-19 frappe beaucoup plus durement les milieux défavorisés. Le confinement interdit les petits boulots qui permettaient parfois à des familles de survivre ; certaines n'ont plus de quoi se nourrir.

Une file interminable s'est déployée à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) mercredi 22 avril au matin. Des centaines de personnes venues chercher une aide alimentaire. Les premières sont arrivées plus de trois heures avant le début de la distribution. Dans la foule, des femmes de chambre ou de ménage qui n'ont plus d'emploi depuis le début de la crise sanitaire, des chômeurs, ou encore des sans-papiers.

 Des légumes, des fruits, du riz et des gâteaux

Une employée de mairie est également présente. Malgré le maintien de son salaire, la mère de famille n'arrive plus à nourrir ses six enfants. L'association de la ville, ACLEFEU créée en 2005 après les émeutes en banlieue, et le centre social Toucouleurs, avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre et de la mairie de Clichy-sous-bois, organisent cette distribution. Pour l'association, c'est la première fois qu'elle se lance dans l'aide alimentaire. Des légumes, des fruits et des paniers remplis de riz et de gâteaux. De quoi permettre à ces familles de survivre en temps de crise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne