Coronavirus : "Les militaires ne seront pas du tout mobilisés pour faire respecter les mesures de confinement", assure Geneviève Darrieussecq

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"C'est du ressort de la sécurité intérieure et donc des policiers et des gendarmes. Les choses sont très claires", assure la secrétaire d'Etat aux Armées.

"Les militaires ne seront pas du tout mobilisés pour faire respecter les mesures de confinement", a assuré mercredi 18 mars sur franceinfo de la secrétaire d'Etat aux Armées, Geneviève Darrieussecq, après que des images aient circulé sur les réseaux sociaux montrant des véhicules militaires dans les rues. "C'est du ressort de la sécurité intérieure et donc des policiers et des gendarmes. Les choses sont très claires", précise la ministre.

Il y a eu des cas de contamination dans l'armée, "comme dans toute la société française. Je ne sais pas précisément le nombre de cas qui se développeront dans nos armées".

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'Etat aux Armées

sur franceinfo

"L'Armée est là pour soutenir et protéger les Français en toute circonstance", tient à affirmer Geneviève Darrieussecq. "La guerre sanitaire dont a parlé le président de la République est aussi un moment où les armées seront là". Elle évoque les "transports sanitaires entre Mulhouse, Toulon et Marseille pour des patients gravement atteints afin qu'ils puissent avoir une unité de réanimation qui puisse accueillir dans de bonnes conditions". Le soutien de l'armée aux personnels soignants se concrétise par "les transports sanitaires vers des régions dont les services de réanimation ne sont pas saturés seront réalisés en fonction des besoins", explique Geneviève Darrieussecq.

L'hôpital de campagne qui sera installé dans la région Grand Est "permettra de mettre 30 lits de réanimation supplémentaires afin de soutenir ces hôpitaux qui sont saturés". Elle précise par ailleurs que "cinq hôpitaux militaires ont été identifiés pour venir en soutien avec des places réservées pour des patients atteints du Covid-19". Cela représente "117 lits dont, 40 lits de réanimation".

Vous êtes à nouveau en ligne