Coronavirus : les mesures du confinement étudiées

France 3

Le Conseil d'État a donné 48 heures au gouvernement pour modifier certaines sorties dérogatoires. Les marchés ouverts ou encore les activités sportives sont concernés.

Certains Français manquent-ils de rigueur dans l’application du confinement ? C’est ce que semble penser le Conseil d'État, qui appelle le gouvernement à préciser les règles d’ici le mardi 24 mars au soir sur de nombreux points. Le maintien des marchés ouverts, les sorties pour raison de santé et celles liées à l’activité physique sont notamment concernés. Le Conseil d'État a toutefois rejeté le choix d’un confinement total.

Pas de confinement total en vue 

"L’État n’a pas les moyens d’organiser le ravitaillement à domicile des Français", a-t-il indiqué. Des mesures plus strictes sont néanmoins demandées par les internes et jeunes médecins. "Il y a, de celles qui nous semblent les plus essentielles, la fermeture de toutes les entreprises non vitales aux personnes", déclare Emanuel Loeb, président de "Jeunes médecins". Depuis le lundi 23 mars, les Français doivent respecter un périmètre d’un kilomètre lors de leurs sorties.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne