Coronavirus : les malades suivis par une application après le confinement ?

franceinfo

Edouard Philippe a évoqué, mercredi 1er avril, la possibilité de tracer les Français volontaires via leur téléphone portable. Des patients contaminés pourraient être suivis grâce à une application déjà utilisée à Singapour.

C’est l’une des options à l’étude par le gouvernement français : une application mobile pour tracer les malades du coronavirus. À Singapour, où les autorités ont choisi de l’utiliser, un tutoriel a été publié pour que tous les citoyens apprennent à l’utiliser. Avec ce logiciel, le téléphone enregistre les appareils qui se sont trouvés à moins d’un mètre de lui au cours des 21 derniers jours. Si le propriétaire du téléphone tombe malade, il doit se signaler pour prévenir les personnes croisées, pour qu’elles se mettent en quarantaine.

Attention de la vie privée

Selon plusieurs spécialistes, ce dispositif pourrait être efficace en France, afin d’éviter un retour de l’épidémie. "Il faut trouver des moyens pour sortir du confinement sans entièrement relâcher cette distanciation sociale", explique Samuel Alizon, directeur de recherches en maladies infectieuses au CNRS. D’autres applications existent déjà et toutes interrogent quant à la protection de la vie privée. L’application utilisée à Singapour n’enregistre pas là où on se trouve, mais les téléphones à proximité. "Elle s’appuie sur des technologies moins intrusives", assure Gérôme Billois, expert en cybersécurité. Elle doit être utilisée par au moins 60% de la population pour être efficace.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne