Coronavirus : les hôpitaux privés peuvent-ils faire plus ?

Face à l'épidémie de Covid-19, les lits de réanimation deviennent rares dans les hôpitaux publics. Les cliniques privées disposent de centaines de places, mais la communication entre les deux secteurs n'est pas toujours fluide.

Un patient malade du Covid-19 est transféré par hélicoptère dans le sud de la France pour soulager l’hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin), qui est saturé. Face à l'ampleur de la crise sanitaire, l’hôpital public peut-il faire face seul ? Le secteur privé aussi se mobilise. En dix jours, l’hôpital Saint-Joseph à Paris a accueilli une centaine de patients malades et a réorganisé ses services.

100 000 opérations non urgentes ont été reportées

Le service réanimation a doublé ses capacités. 25 patients y sont accueillis, envoyés par trois hôpitaux publics. Cliniques et hôpitaux privés se disent prêts à venir en aide. Près de 100 000 opérations non urgentes ont été reportées, libérant 4 000 lits dans toute la France. Mais sur le terrain, certains médecins dénoncent un manque de coopération. Le président de la fédération de l'hospitalisation ne veut pas entrer dans la polémique. Il réclame du matériel pour le personnel médical.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne