Coronavirus : les hôpitaux prêts à faire face à une seconde vague

France 3

Alors que l’épidémie de coronavirus s’intensifie en France, les hôpitaux s’activent pour être capables de s’occuper des nombreux patients qui risquent d’arriver prochainement.

Cela s’active en coulisses au CHU de Dijon (Côte-d’Or). De nombreux soignants viennent profiter d’une formation en accélérée pour être totalement préparés à faire face au possible fort afflux de patients contaminés au coronavirus. La seconde vague est une vraie menace donc l’établissement se renforce en prévision : d’ici novembre, de 50 à 60 soignants volontaires vont être formés pour constituer une réserve de personnes capables d’intervenir.

Éviter les contaminations comme à Marseille

L’hôpital de la Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône) se retrouve, lui, dans une situation délicate. Il représente le troisième foyer de contaminations repéré dans les hôpitaux en un mois. Huit cas positifs ont été détectés parmi ses infirmiers. L’un d’entre eux aurait été contaminé en dehors de l’hôpital et aurait transmis le virus aux autres. En duplex sur place mardi 13 octobre, la journaliste Sylvie Depierre annonce qu’ils ont été placés à l’isolement mais que les visites restent encore possible dans l’hôpital, à raison d’une par jour pour chaque patient.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne