Coronavirus : les hôpitaux bretons se préparent à accélérer le rythme

France 2

Que se passe-t-il dans les hôpitaux ? Comment s’organise la lutte ? En Bretagne, les hôpitaux ne sont pas encore en surchauffe, mais il se prépare à une montée en puissance.

Tout le service de pneumologie est en alerte. 20 lits sont dédiés aux malades du Covid-19, la moitié est déjà occupée à l’hôpital Prosper-Chubert de Vannes dans le Morbihan. Des cas graves, qui demandent une surveillance permanente. « On sait qu’on va avoir des patients qui vont arriver, de plus en plus nombreux certainement, avec des décès », explique le Dr Audrey Creac’h Cadec, cheffe du service pneumologie.

Le virus envahit le poumon

« On se prépare aussi avec les familles parce qu’on sait très bien que c’est compliqué. Surtout que c’est quelque chose de très médiatisé, donc c’est pas la mort chacun dans son coin. C’est très différent de d’habitude », analyse-t-elle. À chaque fois, le scanner ne laisse aucun doute. Le virus est là et en quelques jours, il envahit le poumon en noir. « À part les mesures de précautions, il n’y a rien d’autre à faire », ajoute la médecin.

Vous êtes à nouveau en ligne