Coronavirus : les habitants sous surveillance permanente

France 3

En marge de l'épidémie du coronavirus, à Pékin, en Chine, les habitants se barricadent et surveillent l'état de santé de leurs voisins.

"Tous aux abris". C'est l'ordre du gouvernement. Aux heures de pointe, les embouteillages ont laissé place à un trafic fluide. Les grandes enseignes ont fermé. À Pékin (Chine), les habitants se barricadent, et ceux qui sortent prennent toutes les précautions. Tous les bâtiments de la capitale sont désormais contrôlés, et les visiteurs sont priés de s'enregistrer : nom complet, numéro de téléphone, et dernières villes visitées. "C'est contraignant pour les gens. Mais c'est une nécessité pour vaincre l'épidémie", explique Bian Tao, gardien d'immeuble.

Des drones épient les habitants

La vigilance s'immisce même à l'intérieur des immeubles. "Dans toutes les résidences de Pékin, les autorités ont mis en place un système pour recenser les personnes potentiellement contaminées. Il suffit de scanner, un questionnaire apparaît et il faut dire si on est passé par Wuhan ces derniers jours", précise la journaliste Justine Jankowski. Même les drones s'infiltrent aux fenêtres des habitations pour contrôler la température. Dans les centres commerciaux déserts, tout le monde passe devant le thermomètre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne