Coronavirus : les habitants des Bouches-du-Rhône s’organisent pour le confinement

France 2

Tout le pays va devoir apprendre à vivre à l’arrêt, confiné. Seuls quelques commerces indispensables restent ouverts.

Il est midi mardi 17 mars, les premières portes se ferment à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). À l’heure du confinement pour cause d'épidémie de coronavirus, la commune de 140 000 habitants a des allures de ville fantôme. Alors, sur l’un des marchés de la ville, certains en profitent pour faire des courses, et anticipent déjà une organisation.

"On a surtout peur de s’ennuyer"

"Je ferai mes courses quand il faut les faire et je resterai à la maison le plus possible", explique une femme avec ses courses. "On s’informe, on s’adapte et on essaie de ne pas être inquiet. On a surtout peur de s’ennuyer un peu", ajoute une autre. Dominique Manuello est lui aussi allé faire quelques provisions. Ce retraité de 81 ans s’attendait aux mesures de confinement annoncées par le président de la République lundi soir : "On est allé faire quelques courses, quelques pâtes, mais sans exagération".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne