Coronavirus : les fêtes privées bientôt interdites ?

FRANCEINFO

Pour certains médecins, il faut des solutions drastiques pour ralentir la pandémie de Covid-19. Ils veulent limiter les rassemblements privés alors que le gouvernement préfère pour le moment responsabiliser les Français.

Déjeuner en famille ou entre amis, dans un parc, est plus prudent en ces temps de Covid-19, plutôt que de se retrouver dans un espace clos, chez soi. Les Français l’ont bien compris. "On fait attention, après, effectivement, on ne va jamais se réunir à 200 chez nous", explique un Parisien. En revanche, l’idée de ne plus du tout se retrouver chez les uns et les autres semble impensable pour certains. "Nous allons faire attention, mais pas on ne va pas arrêter de se regrouper en famille", affirme une autre.

Des médecins alertent

Pourtant, c’est dans les sphères familiales que le coronavirus circulerait le plus facilement aujourd’hui, lors de réunions et de fêtes. Plusieurs médecins ont donc lancé un appel dans la presse pour limiter ces rassemblements privés. "Plus une pièce est petite, plus elle contient de monde, moins elle est aérée et plus vous augmentez les risques", écrivent-ils dans le Journal du dimanche du 13 septembre. Pour le moment en France, on en reste à de simples recommandations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne