Coronavirus : les évacuations des malades du Grand Est se multiplient

franceinfo

Le nerf de la guerre contre le coronavirus se compte en nombre de lits. Certaines régions en manquent alors que d’autres en ont encore. La bataille est actuellement le transfert des malades. 

L'intense opération de transferts de patients qui s'est ouverte dimanche 29 mars a un seul objectif : soulager les hôpitaux surchargés de la région Grand Est, un des principaux foyers de l'épidémie de coronavirus Covid-19 en France. Dans la matinée, un TGV médicalisé est parti de Mulhouse (Haut-Rhin), puis Nancy (Meurthe-et-Moselle), avec à son bord 36 malades sous assistance respiratoire. Pour eux, direction Poitiers (Vienne) et Bordeaux (Gironde), régions beaucoup moins touchées pour le moment par la vague épidémique. Les patients sont ensuite acheminés vers différents hôpitaux de Nouvelle-Aquitaine.

Soignés en Allemagne aussi

Dimanche encore, certains patients ont également été transportés vers l'Allemagne. Ces malades ont été transférés depuis Strasbourg (Bas-Rhin) à bord d'un avion de l'armée de l'air allemande. Ils devraient rester entre deux, voire trois semaines dans les établissements hospitaliers qui les ont accueillis. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne