Coronavirus : les députés LR déposent une proposition de loi d'urgence d'aide aux entreprises

Damien Abad, président du groupe LR à l\'Assemblée nationale, le 3 mars 2020.
Damien Abad, président du groupe LR à l'Assemblée nationale, le 3 mars 2020. (AMAURY CORNU / AFP)

A terme, ils souhaitent mettre en place un "nouveau régime" d'assurance, pour gérer les "épidémies de demain". 

Gérer les "épidémies de demain." Les députés Les Républicains ont déposé jeudi 12 mars une proposition de loi d'urgence pour aider les entreprises face aux conséquences économiques du coronavirus."Il est désormais certain que la France, comme l'Europe, sera touchée de plein fouet par un choc économique majeur, qui viendra s'ajouter à la crise sanitaire que nous connaissons", ont affirmé dans un communiqué le président du groupe LR à l'Assemblée, Damien Abad, et le président de la commission des finances, Eric Woerth, pour qui "à la pandémie sanitaire vient s'ajouter le risque d'une pandémie économique".

"On lance un signal d'alarme avec les Républicains, parce qu'il y a urgence à agir, il y a urgence à anticiper et il y a urgence à mettre un plan très concret, très fort sur la table", a expliqué Damien Abad.

"Faire de l'Etat un banquier de dernier ressort"

La proposition de loi, déposée en amont de la réunion des présidents de partis et de groupes parlementaires, vise à "prévenir les difficultés de trésorerie des entreprises" et à "compenser les pertes d'exploitations", notamment dans certains secteurs "très affectés" comme l'hôtellerie-restauration ou le transport. Il s'agit notamment de "faire de l'Etat un banquier de dernier ressort" pour prévenir les faillites d'entreprises dues au manque de trésorerie, explique le communiqué.

Les Républicains proposent aussi de créer un régime d'indemnisation "agissant de façon rétroactive", pour compenser les pertes liées à la propagation du corovanirus: pertes d'exploitation, annulations d'événements, défauts de livraison... A plus large échelle, le texte propose de "créer un nouveau régime" d'assurance des catastrophes naturelles, pour "assurer le monde économique contre les épidémies de demain".

Vous êtes à nouveau en ligne