Coronavirus : les chauffeurs routiers dénoncent leurs conditions de travail

France 3

Avec la crise sanitaire du coronavirus, les routiers ont des difficultés dans leur activité professionnelle et dénoncent leurs conditions de travail. 

Sur une aire d’autoroute située dans la Somme, les chauffeurs routiers découvrent sans surprise que les restaurants sont fermés. C’est à la station-service qu’il est possible de trouver de quoi manger et prendre une douche. Pour certains, comme Michel, les conditions de travail se dégradent. "On va dans les endroits, tout est fermé. On ne peut pas manger, on ne pas se laver. On va dans les stations essences sur les autoroutes, on nous refuse les douches", déplore le chauffeur routier.

Un service certes limité, mais maintenu

Du côté de la Sanef (Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France), on l’assure : sur l’ensemble des 196 aires du réseau, un service certes limité, est maintenu, malgré les restrictions de personnel dans les commerces. Au-delà de ce ras-le-bol, certains chauffeurs ne comprennent pas que l’ensemble du trafic routier reste autorisé par le gouvernement. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne