Coronavirus : les 35 réponses à vos questions les plus fréquentes sur le confinement

#OnVousRépond sur le coronavirus : les 32 réponses à vos questions les plus fréquentes sur le confinement
#OnVousRépond sur le coronavirus : les 32 réponses à vos questions les plus fréquentes sur le confinement (REMI DECOSTER / HANS LUCAS)

#OnVousRépond : Franceinfo mobilise ses équipes pour tenter de répondre à vos interrogations sur l'épidémie de Covid-19. Cet article est consacré aux restrictions de déplacements mises en œuvre depuis mi-mars en France.

La France traverse une grave crise sanitaire avec l'épidémie de Covid-19, qui suscite des interrogations légitimes. Franceinfo reçoit ainsi des milliers de questions dans les domaines les plus variés. Pour y répondre, les équipes du numérique, de la radio et de la télévision sollicitent des médecins, des experts, les pouvoirs publics et autres spécialistes pour vous apporter des réponses précises et vérifiées.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Vous retrouverez ici quelques-unes des réponses apportées dans le cadre de notre opération #OnVousRépond. Celles-ci seront organisées en trois thématiques liées au confinement, à la santé et à l'organisation du travail et de l'emploi.

Celui-ci concerne les questions autour du confinement imposé à la population, des restrictions et obligations qui en découlent, de l'impact sur les loisirs et la vie sociale ou encore des conséquences sur les personnes âgées.

Vos questions sur l'attestation de déplacement dérogatoire

Dois-je rédiger une attestation à chacune de mes sorties ?
– @Jean-Luc

Oui, il vous faut renouveler l'attestation de déplacement dérogatoire (PDF à télécharger) à chacune de vos sorties. Seul le justificatif de déplacement professionnel (PDF à télécharger), fourni par votre employeur, est valable pour toute la durée du confinement. Il suffit que l'employeur atteste du fait que vous êtes employé à tel endroit et que vous avez besoin de continuer à aller travailler pour que ce document fasse foi.

Il existe aussi désormais une attestation simplifiée, rédigée en français "facile à lire et comprendre" (FALC) et complétée par des images. Elle s'adresse aux personnes en situation de handicap intellectuel ou mental, aux personnes illettrées ou aux étrangers ayant des difficultés à parler Français.

Peut-on utiliser la même tous les jours, en écrivant au crayon, en gommant et en changeant la date ? Sinon, je serai vraiment choqué de ce gaspillage de papier.
– @mjk

Ce n'est pas possible, et gouvernement est très clair sur la question : "L'attestation de déplacement dérogatoire est à usage unique. Elle doit donc être renseignée à l'aide d'un stylo à encre indélébile et doit être renouvelée pour chaque déplacement."

Je n'ai pas d'imprimante. Dois-je recopier tous les motifs pour n'en cocher qu'un ?
– @Valérie

Il faut que l'attestation faite à la main comporte votre nom, votre adresse, le texte introductif ("Attestation de déplacement dérogatoire, En application de l’article 3 du décret du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire ", etc.) et uniquement la case qui vous concerne. Il faut bien sûr dater, indiquer l'heure et signer. Vous pouvez trouver le modèle sur notre site.

Peut-on présenter son attestation sur le téléphone ?
– @super-framboise

Une attestation numérique de déplacement dérogatoire peut être téléchargée sur votre smartphone, depuis le 6 avril. Elle n'est pas obligatoire : il vous est bien sûr toujours possible d'utiliser une attestation imprimée ou écrite sur papier. 

Pour remplir votre attestation numérique, rendez-vous sur le site du ministère de l'Intérieur et cliquer sur "générer" une attestation. Une page avec un formulaire s'affiche. Remplissez-le avec vos nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse postale. Choisissez ensuite votre ou vos motifs de déplacement, la date et l'heure de votre sortie. Cliquez ensuite sur le bouton "Générer mon attestation" et un fichier PDF est enregistré dans votre téléphone. C'est cette attestation, sur laquelle s'affiche un code QR, qu'il faudra présenter lors d'un éventuel contrôle.

Les mineurs doivent-ils se déplacer avec une attestation de déplacement dérogatoire ? Si c'est le cas, qui doit la signer ?
– @msrav

Les mineurs, placés sous la responsabilité de l'autorité parentale, ne peuvent pas signer eux-mêmes d'attestation. Une attestation de déplacement dérogatoire est nécessaire par adulte et par sortie. "En cas de sortie avec des enfants, on peut montrer une seule attestation, à condition qu'elle mentionne les noms de l'adulte et de l'ensemble des enfants présents", explique le ministère de l'Intérieur à franceinfo.

Le ministère de l'Intérieur estime en revanche que, "en cette période de crise, il est recommandé de ne pas laisser de mineurs, même adolescents, sortir seuls". Il est possible de les envoyer faire des courses "si la situation le nécessite". L'attestation doit dans tous les cas être signée par les parents.

Je dois aller sur mon lieu de travail ponctuellement. Dois-je me munir de l'attestation de déplacement dérogatoire ou bien mon employeur doit-il me donner un justificatif de déplacement professionnel ?
– @Brusau

Vous devez obtenir un justificatif de déplacement de la part de votre employeur. Ce document comporte une case "durée de validité", qui permet aux employeurs de ne pas avoir à la renouveler chaque jour. En outre, les salariés porteurs de cette attestation n'ont pas besoin de se munir d'une attestation individuelle de déplacement, sauf pour leurs déplacements personnels, bien entendu.

Vos questions sur les impératifs familiaux et logistiques

Peut-on se déplacer pour voir son enfant en cas de séparation des parents ?
– @LtC

Les parents séparés peuvent aller chercher et déposer leurs enfants chez l'un et l'autre. Cela fait partie des "motifs familiaux impérieux" mentionnés sur l'attestation de déplacement.

Peut-on changer de lieu de confinement pour les vacances ?

Le message est clair. "On ne part pas en vacances pendant la période de confinement", a martelé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sur LCI quelques jours avant le début des vacances de la zone C. Pour s'assurer du respect de ces règles, les contrôles sur les grands axes routiers seront renforcés, tout comme dans les aéroports et les gares, où "l'offre ferroviaire est réduite à 6% de sa capacité". Plus d'informations dans notre article.

Ma tante rentre de voyage à l'étranger aujourd'hui et me demande d'aller la chercher à l'aéroport. Est-ce considéré comme un motif impérieux de déplacement ?
– @isa

Vos proches n'ayant pas de moyens de transport pour rentrer chez eux, vous pouvez aller leur porter assistance. Vous devrez cependant vous munir d'une attestation et cocher la quatrième case : "déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables". Vos proches devront ensuite rejoindre leur lieu de confinement. S'il est différent du vôtre, vous ne pourrez plus leur rendre visite par la suite.

Mon père de 92 ans vit seul à 50 km de chez moi. Puis-je aller lui rendre visite pour faire ses courses et son ménage ? L'auxiliaire de vie ne vient plus.
– @Jano

L'attestation de déplacement dérogatoire prévoit une catégorie "déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables". Il est possible que votre situation rentre dans cette case. N'oubliez pas les gestes barrières (lavage de mains, etc.) pour éviter tout risque de transmission du virus entre vous et votre père.

J'aimerais partir rejoindre la famille de ma femme à la campagne. Ce sont des personnes âgées. Que faire ?
– @Brabra

Ce n'est plus possible et ce serait imprudent. Vous prendriez le risque de faire circuler le virus, de contaminer vos proches et de recevoir une amende. Il est conseillé de rester chez vous.

Puis-je encore covoiturer pour me rendre au travail ?
– @Cyril

Il n'est pas interdit d'être plusieurs personnes dans un même véhicule, mais de la même façon qu'il est conseillé d'avoir recours au télétravail dans la mesure du possible, il est conseillé de ne pas avoir recours au covoiturage. Ainsi, l'application BlaBlaCar, très prisée des adeptes du covoiturage a demandé à ses usagers de "ne pas voyager en covoiturage, sauf si c'est absolument nécessaire". En revanche, les policiers ne peuvent pas vous sanctionner au motif que vous êtes plusieurs dans une voiture.

Notre déménagement est prévu mi-avril et nous avons donné notre préavis. Peut-on déménager ?
– @sandcarletti

Vous êtes nombreux à nous poser cette question et ne pas bien comprendre les consignes du gouvernement, qui prêtent parfois à confusion. De manière générale, votre déménagement doit être reporté en cette période de confinement. Mais des exceptions sont possibles si vous ne pouvez pas faire autrement, comme c'est votre cas : préavis déjà déposé, fin du bail etc... Si vous êtes dans ces cas exceptionnels, le recours à des déménageurs professionnels est interdit depuis le 1er avril, sauf urgences sanitaires, social, ou péril. Il va donc falloir vous débrouiller par vous-même.

Ma compagne est enceinte. Pourrai-je assister à l'accouchement pendant cette période ?
– @Anthony

Toutes les maternités n'appliquent pas exactement les mêmes règles. Il faut donc contacter la maternité où votre compagne a prévu d'accoucher pour savoir si vous serez autorisé à être présent, quand vous pourrez lui rendre visite et pendant combien de temps. 

>> "Je n'ai pas envie d'accoucher seule" : en pleine épidémie de coronavirus, les femmes enceintes angoissent

Le prolongement des ordonnances, c'est pour les maladies chroniques ou les traitements chroniques ?
– @Pour ma mamie

Afin d'alléger la charge de travail des médecins, les pharmaciens sont désormais autorisés à délivrer des médicaments aux personnes qui prennent un traitement de longue durée (contre l'hypertension, par exemple), sans qu'elles aient besoin de renouveler leur ordonnance. L'arrêté est clair : la mesure ne s'applique pas qu'aux patients atteints d'une maladie chronique, mais bien à tous ceux qui prennent un "traitement chronique". Il est donc également valable pour les moyens de contraception prescrits. Il est toutefois indispensable de présenter votre ordonnance la plus récente en pharmacie.

Je dois passer le contrôle technique la semaine prochaine et ne voudrais pas être verbalisé au prétexte que ce n'est pas vital…
– @Martine06

Les centres de contrôle technique font partie des commerces autorisés à ouvrir. Christophe Castaner a assuré sur Europe 1 qu'il n'y aurait "pas de difficultés" avec les forces de l'ordre si vous montrez votre convocation au rendez-vous. Le ministère a précisé à franceinfo qu'il fallait cocher la case des "déplacements liés aux premières nécessités dans des établissements dont les activités demeurent autorisées", sur votre attestation.

Certains centres ont toutefois choisi de fermer. Ainsi, les deux principales enseignes du secteur ont décidé de fermer leurs portes, indique le site spécialisé L'Argus. Mieux vaut donc passer un coup de fil au préalable. Note que la loi d'état d'urgence sanitaire prévoit une tolérance de trois mois pour le contrôle technique des voitures et quinze jours pour celui des poids lourds.

Vos questions concernant les personnes isolées ou fragiles

Visiblement, personne ne pense à la détresse psychologique due au confinement, surtout pour les personnes seules. N'est-ce pas important ?
– @Luna

Il y a effectivement un risque. Une étude a mesuré que 35% des personnes confinées souffraient d'angoisse, dans la région de Wuhan (Chine), où les habitants ont dû rester chez eux pendant deux mois. Le gouvernement du Québec a diffusé une fiche pour lutter contre ces syndromes. Voici quelques conseils :

- adoptez de saines habitudes de vie telles qu'une bonne alimentation et des heures de sommeil suffisantes ;

- limitez les facteurs qui vous causent du stress ;

- accordez-vous de petits plaisirs (par exemple, écouter de la musique, prendre un bain chaud, lire, etc.) ;

- prenez des nouvelles des personnes isolées par téléphone.

Quelles sont les mesures prises pour lutter contre les violences familiales (notamment enfants et femmes) lors du confinement ?
– @Chimamanda

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a assuré que les juges continueront de "prononcer l'éviction du conjoint violent" et de "donner une ordonnance de protection", durant l'épidémie. Elle a également rappelé aux victimes qu'elles pouvaient se rendre sur la plateforme gouvernementale "Arrêtons les violences", faire le 17 ou le numéro d'écoute national 3919, dont les horaires sont toutefois réduits. Les personnes sourdes et malentendantes ou ne pouvant pas téléphoner peuvent envoyer un SMS au 114. Le cas échéant, il est enfin possible de joindre le numéro 116 006 de France Victimes.

Selon les premiers chiffres du ministère de l'Intérieur divulgués après dix jours de confinement, les violences conjugales ont augmenté de 32% en une semaine en zone gendarmerie et de 36% dans la zone traitée par la préfecture de police de Paris.

Et pour les sans-abri ? Quid du confinement ?
– @Elena

Après un retard à l'allumage, plus de 5 000 places supplémentaires sont désormais mobilisées dans les hôtels pour héberger les sans-abris pendant l'épidémie de nouveau coronavirus, et 40 sites de confinement sont actuellement prêts à accueillir des SDF malades du Covid-19, a annoncé le ministère du Logement, le 20 mars. Notez qu'on compte environ 600 cas de SDF contaminés comptabilisés par le ministère, quand la Fédération des acteurs de la solidarité en dénombre environ 900.

Par ailleurs, Emmaüs Solidarité et la Fondation Abbé Pierre lancent un appel au grand public pour financer des tickets-service et les distribuer sur l'ensemble du territoire aux personnes les plus fragiles. La plateforme de dons est ouverte à cette adresse.

Savez-vous s'il y a des associations type Croix-Rouge ou autre, qui assurent une aide aux personnes âgées et isolées, pour leur faire les courses ?
– @Surcouf

Plusieurs associations (Croix-Rouge, Emmaüs, Restos du cœur, Petits Frères des pauvres…) ont été réunies mardi en visioconférence pour réfléchir sur l'organisation de la générosité en France. La plateforme enpremiereligne.fr a été lancée pour trouver de nouveaux bénévoles, d'une part pour aider les associations à assurer leurs missions (aide alimentaire, soupes populaires, maraudes…), mais également pour travailler sur des actions plus ciblées (renforcement du lien intergénérationnel dans cette crise épidémique).

Par ailleurs, plus de 58 000 jeunes en service civique ont vu leurs missions annulées. Une réflexion est en cours pour réorganiser et réattribuer leur engagement sous d'autres formes. Nous vous reparlerons de cet appel à volontariat quand il sera dévoilé.

Enfin, les professionnels de santé peuvent rejoindre la réserve sanitaire. Cela concerne les médecins, infirmiers et aides-soignants, "agents hospitaliers non soignants", épidémiologistes, psychologues, vétérinaires et "thanatopracteurs". Il faut déposer sa candidature à cette adresse.

Vos questions sur l'organisation des obsèques

Puis-je me déplacer pour l'enterrement de mon père ?
– @Montameg

Le gouvernement précise sur son site que cette situation correspond bien à un motif "familial impérieux" et autorise donc le déplacement. L'interdiction de se déplacer pour des obsèques ne vaut pas pour la famille proche. Les restrictions varient entre 5 et 20 personnes selon les départements. Sur ce point, les pompes funèbres doivent pouvoir vous renseigner.

Un ami est décédé il y a 48 heures. Avons-nous le droit de nous rendre à son enterrement ?
– @Gaelle

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a expliqué qu'il n'était pas possible de se rendre aux obsèques d'un ami : "Même dans cette circonstance, et j'ai bien conscience de dire quelque chose d'une grande dureté, nous ne devons pas déroger à la règle qui a été fixée." Les obsèques sont réservées aux membres de la famille.

Est-il vrai que les personnes décédées à cause du coronavirus doivent être incinérées ?
– @Helleroy94

Les personnes victimes du virus peuvent être enterrées sans crémation, mais leur corps ne peut être exposé aux proches.

Vos questions sur les loisirs

J'ai l'habitude de faire une balade en vélo VTT en forêt d'environ 30 km une ou deux fois par semaine. Dois-je y renoncer ?
– @Jys

Oui. Votre activité ne correspond pas aux critères édictés par le gouvernement pour le sport. Les conditions ont d'ailleurs été progressivement précisées : pour la pratique sportive, sont autorisés les "déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile". C'est écrit sur votre attestation.

En outre, si cela ne figure pas dans le texte mis en ligne par le ministère de l'Intérieur, celui-ci et celui des Sports indiquent très clairement que "l'usage du vélo est prohibé pour la pratique d’une activité sportive", alors que vous pouvez vous en servir pour aller faire des courses, par exemple. Même si vous ne rencontrez personne en route, il faut en effet considérer un autre paramètre : si vous vous blessez, vous risquez d'engorger un peu plus des hôpitaux déjà saturés.

Un arrêté préfectoral est sorti hier dans les Yvelines. Il est maintenant interdit de faire de l'activité physique seul en forêt ?
– @Jack

L'accès aux forêts a été interdit dans de nombreux départements (Yvelines, Hauts-de-Seine pour la région parisienne, l'Oise, ou encore l'ensemble de la région Centre-Val-de-Loire).

Peut-on aller se baigner à la plage ?
– @J-M Tahiti

La réponse est non. Même si ce n'est pas très loin de chez vous, d'une façon générale, aller s'amuser à la plage et pratiquer des sports nautiques ne relèvent pas d'une activité physique indispensable. Plusieurs départements ont d'ailleurs fermé l'accès à leur littoral.

Est-il permis d'aller pêcher tout seul à 500 m de chez soi avec un masque ?
– @Alizeegiorgio

De nombreux lecteurs nous ont demandé s'il était possible d'aller pêcher malgré les mesures de confinement. La Fédération nationale des pêcheurs a tranché : la pêche est interdite en France jusqu'à nouvel ordre.

La chasse est-elle interdite ?
– @Flora

"Tout action de régulation ou de chasse est dorénavant interdite", a annoncé Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs. Cette règle vaut également pour le piégeage, le gardiennage et l'agrainage du petit gibier ou des sangliers. Il est en revanche permis de nourrir seul ses animaux quand, ils ne se trouvent pas sur le lieu de résidence, à condition de se munir de son attestation et du permis de chasse. 

A combien de kilomètres de son domicile est-il possible d'aller courir ?
– @RuninParis

Le décret publié mardi 24 mars prévoit que l'exercice d'une activité physique individuelle est autorisée "dans la limite d'une heure par jour et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile". Il est donc conseillé de rester dans son quartier, quitte à en faire plusieurs fois le tour.

Si vous habitez à Paris ou en petite couronne, la mairie et le préfet de police ont annoncé l'interdiction des "sorties pour des activités sportives individuelles" dans la capitale entre 10 et 19 heures, à partir du mercredi 8 avril. "Elles restent donc autorisées de 19 à 10 heures, au moment où l'affluence dans les rues est la plus faible", précisent les autorités locales.

On ne peut plus faire son jogging entre 10h et 19h, mais peut on continuer la promenade entre 10h et 19 h ?
– @souris25

Paris, suivie de plusieurs départements d'Ile-de-France (les Hauts-de-Seine, le Val-d'Oise, la Seine-et-Marne, les Yvelines et le Val-de-Marne), ont décidé d'interdire, dès le 8 avril, la pratique sportive individuelle entre 10 heures et 19 heures. Nous avons contacté les préfectures des départements concernés pour en savoir plus : les promenades, seul, avec vos enfants ou vos animaux de compagnie, restent autorisées pendant ce créneau horaire, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal de 1 km autour de votre domicile.

L'épidémie va-t-elle avoir des conséquences sur la diffusion des programmes télévisés ?
– @P.T.

Pas d'invités en studios, mais des liaisons par téléphone, des émissions sans public voire mutualisées, des journalistes et chroniqueurs confinés chez eux... La télé a été complètement bouleversée par l'épidémie. A France Télévisions, "Télématin" a fusionné avec la matinale de franceinfo (canal 27) et les chaînes régionales de France 3 ont lancé un magazine quotidien intitulé "Ensemble contre le virus".

Côté divertissement, le feuilleton sur France 2 "Un si grand soleil" s'est interrompu pour permettre d'allonger le journal de 20 heures. La chaîne Canal+ a passé tous ses programmes en clair et Cyril Hanouna a tourné plusieurs fois en direct de chez lui son émission quotidienne. La plupart des chaînes ont aussi adapté leur programmation pour diffuser plus de films. 

Vos questions sur la situation générale de confinement

J'ai vu dans mon quartier à Paris une patrouille militaire. Le dispositif est-il renforcé ?
– @Sarah

"Les militaires n'ont pas pouvoir de verbalisation sur le territoire national", a répondu le ministère de l'Intérieur à franceinfo. La patrouille que vous avez croisée n'est donc pas mobilisée pour contrôler le respect du confinement (en revanche, l'opération Sentinelle est toujours d'actualité).

Qu'en est-il du don du sang ?
– @Jean-Marc

Le don du sang fait partie des dérogations autorisées par le ministère de l'Intérieur. L'Etablissement français du sang (EFS) appelle à poursuivre la collecte malgré l'épidémie de coronavirus. En effet, "les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et en plaquettes de moins de trois jours". Les donneurs doivent respecter "des distances de sécurité en restant à un mètre des autres donneurs" et le "personnel de collecte est équipé de masques", précise l'EFS. Le cas échéant, il faut cocher la case "assistance aux personnes vulnérables" sur votre attestation de déplacement dérogatoire.

En quoi consiste l'état d'urgence sanitaire envisagé par la France ? [l'état d'urgence sanitaire a été voté dimanche 22 mars après la réception de cette question]
– @anso92

Ce texte permet notamment de restreindre certaines libertés. Il "donne pouvoir au Premier ministre de prendre (...) les mesures générales limitant la liberté d'aller et venir, la liberté d'entreprendre et la liberté de réunion et permettant de procéder aux réquisitions de tout bien et services nécessaires afin de lutter contre la catastrophe sanitaire". Explications dans cet article.

Combien de temps va durer le confinement ?
– @Roxane

Impossible à dire. Le gouvernement a déjà prolongé la période initiale de quinze jours pour deux nouvelles semaines. "Le combat ne fait que commencer" a déclaré Edouard Philippe lors d'une conférence de presse le 28 mars. Au sein de l'Education nationale, on travaille sur un scénario de réouverture des écoles au 4 mai, sous réserve d'une amélioration de la situation. Les exemples à l'étranger n'incitent pas à croire à l'hypothèse d'une fin rapide du confinement : la ville de Wuhan (Chine) et sa province, le Hubei, ont été placées en quarantaine depuis le 23 janvier, coupant du monde plus de 50 millions d'habitants. La fin totale du confinement y est prévue le 8 avril, mais des premiers voyageurs ont pu rejoindre la province fin mars.

Vous avez une question ? 

Deux solutions :

Posez-la dans notre Live, un espace dédié où vous pouvez adresser vos questions directement, de manière anonyme ou non. Chaque jour dans ce Live, plusieurs de nos journalistes se relaient pour dialoguer avec vous. En plus de vous y donner les informations essentielles de la journée, ils répondent au maximum de questions dans la limite de leur capacité.

Rendez-vous dans cet articledans lequel vous trouverez un formulaire pour poser vos questions très simplement. Nous le consultons continuellement pour vous répondre dès que nous le pouvons. 

Vous êtes à nouveau en ligne