Coronavirus : le SOS de l’hôpital de Metz-Thionville

France 2

Un sixième médecin est décédé du Covid-19 dans le Grand Est à l’hôpital de Metz-Thionville, en Moselle. Mardi 31 mars, la directrice de l’établissement appelle à l’aide.

L’hôpital de Metz-Thionville, en Moselle, est l’un des hôpitaux les plus durement touchés par l’épidémie de coronavirus. Mardi 31 mars, un médecin de cet de l’établissement est décédé du Covid-19. Selon la direction, entre 50 et 60 soignants du CHR Metz-Thionville sont aussi contaminés, plusieurs sont en réanimation. "C’est une guerre, c’est vraiment le sentiment qu’on a sur le terrain. À l’heure actuelle, les moyens, on les a encore (...) mais les moyens, on risque de ne plus les avoir d’ici quelques heures", déplore Dr Sébastien Gette.

"Il nous faut de l’aide de l’extérieur"

C’est un cri d’alarme pour désengorger des services saturés. Face à l’afflux de patients atteint du Covid-19, les hôpitaux de Metz (Moselle) ont poussé les murs au maximum. À l’hôpital de Metz-Thionville, des dizaines de lits de réanimation ont été installés à la hâte. L’hôpital est équipé de 100 lits, trois fois plus qu’au début de l’épidémie. Mais pour Marie-Odile Saillard, la directrice de l’hôpital, la situation est devenue intenable : "Nous sommes au bout de ce que nous pouvons faire nous-mêmes. C’est un véritable appel à l’aide. Je ne peux plus augmenter mes lits, il nous faut de l’aide de l’extérieur. Ou alors il faut m’entendre, il faut qu’on accepte d’envoyer nos patients comme nous l’avons fait ce week-end sur les régions plus éloignées qui sont encore préservées".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne