Coronavirus : le ras-le-bol des étudiants infirmiers réquisitionnés

France 2

Plusieurs syndicats hospitaliers et collectifs de soignants appellent à manifester et faire grève jeudi 15 octobre. Parmi eux, des élèves infirmiers sont inquiets. Leur cursus est bouleversé, car ils sont réquisitionnés pour contrer le Covid-19.

Tests PCR, service en Ehpad ou transport de malades, les élèves infirmiers des hôpitaux de Paris sont de nouveau réquisitionnés pour lutter contre le coronavirus. Louis, étudiant en deuxième année, fait du suivi de patients par téléphone. À cette période, il aurait dû être en stage de psychiatrie. "On n'a pas appris ce qu'on aurait dû apprendre normalement", s'inquiète-t-il.

"Des pions"

Un autre étudiant, Sébastien, a rejoint un service d'immunologie. Lui aussi a vu son stage prévu supprimé : "Moi comme beaucoup d'élèves avons été déçus, parce qu'on s'attendait à reprendre un cursus plus ou moins logique, ce qui n'a pas été le cas et on a un sentiment d'être un peu des pions". Pour compenser, l'AP-HP a revalorisé l'indemnité de stage de 38 à 138 euros par semaine. Insuffisant pour les syndicats qui demandent une rémunération à hauteur du smic horaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne