Coronavirus : le planning des opérations médicales perturbé

FRANCE 2

Avec la crise sanitaire du Covid-19, toutes les opérations médicales non urgentes en France sont déprogrammées, même pour les malades atteints d’un cancer. Il s’agit de les protéger et de ne pas les exposer au coronavirus Covid-19.

Véronique Dujardin souffre de plusieurs tumeurs au cerveau. Elle devait se faire opérer le 2 avril, pour la deuxième fois. “Ils ont enlevé la tumeur qui coinçait les deux nerfs optiques et ils vont retirer celle qui pousse l’œil gauche en avant”, indique-t-elle. Mais son opération a été déprogrammée. Son opération nécessite un passage en réanimation. Seulement voilà, des lits et du personnel soignants sont réquisitionnés pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Des moyens alternatifs disponibles

Une décision comprise par Véronique Dujardin, mais qui l’angoisse. “Le risque, c’est de perdre la vue à gauche, et ce risque augmente au fur et à mesure des mois qui vont passer”, souligne-t-elle. En attendant, elle ne peut prendre aucun traitement. Fort heureusement, tous les patients atteint d’un cancer ne sont pas dans ce cas. “Lorsque la chirurgie est à risque, nécessitant une réanimation, on va pouvoir proposer des stratégies alternatives”, indique Jean-Yves Blay, professeur en cancérologie médicale. “Cela peut être par exemple une combinaison de chimiothérapie et de radiothérapie, dont certaines études pour des tumeurs ont démontré l’équivalence.”

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne