Coronavirus : le PIB de la Chine en baisse de 6,8% sous l'effet de l'épidémie, une première depuis au moins 30 ans

Des passants marchent devant les rideaux baissés de magasins fermés à cause de l\'épidémie de coronavirus, le 4 février 2020 à Jiujiang (Chine).
Des passants marchent devant les rideaux baissés de magasins fermés à cause de l'épidémie de coronavirus, le 4 février 2020 à Jiujiang (Chine). (THOMAS PETER / REUTERS)

Des analystes soupçonnent par ailleurs cette chute d'être sous-estimée par les statistiques officielles chinoises.

Mise à l'arrêt par la pandémie de coronavirus et les mesures prises pour l'endiguer, l'économie chinoise subit un contrecoup historique. Le PIB de la Chine a baissé de 6,8% au premier trimestre de 2020, ont annoncé les autorités chinoises vendredi 17 avril. C'est la première fois qu'il chute depuis que le pays publie son PIB trimestriel, soit le début des années 1990. En termes annuels, la Chine n'a pas connu de contraction de son PIB depuis 1976. En 2019, elle avait annoncé une croissance de 6% sur un an. Pour être considérée en récession, la Chine devrait connaître un deuxième trimestre consécutif de chute de son PIB.

L'économie reprend progressivement

Le chiffre du PIB de la Chine est toujours scruté, vu le poids du pays dans l'économie mondiale. Mais son authenticité est toujours sujette à caution. "La contraction réelle au premier trimestre est sans doute bien plus forte que ce que les chiffres [officiels] suggèrent", estime ainsi l'économiste Ting Lu, de la banque d'affaires Nomura, cité par l'AFP.

Pékin avait adopté fin janvier des mesures de confinement sans précédent qui ont plombé l'activité économique. Elle reprend depuis progressivement, mais des centaines de millions de Chinois continuent à limiter leurs déplacements par peur d'attraper le virus, ce qui pénalise la consommation. Et l'extension de la pandémie au reste du monde freine les exportations.

Vous êtes à nouveau en ligne