Coronavirus : le paracétamol n’est plus en vente libre

France 3

À partir du mercredi 18 mars, il n’est plus possible d’acheter autant de boites de paracétamol que l’on veut. L’agence du médicament veut éviter la pénurie.

Depuis mercredi 18 mars, il y des restrictions sur le paracétamol. Une seule boite par personne pour les clients qui ne sont pas malades, et deux boites pour ceux qui présentent des symptômes. Car la ruée des clients dans les pharmacies pour prévoir des stocks peut déclencher une tension sur le marché du paracétamol, d’où les mesures prises par l’agence du médicament (ANSM).

"Il n’y a pas besoin de sur-stocker"

"Aujourd’hui, un point très important : nous n’avons pas de pénurie de paracétamol, nous suivons de manière extrêmement précise et fréquente les approvisionnements de ces médicaments. Il n’y a pas besoin de sur-stocker", explique le Dr Christelle Ratigner-Carbonneil, directrice générale de l’ANSM. Après des commandes en urgence, certains pharmaciens ont été livrés de plusieurs centaines de boites de paracétamol à installer dans les rayons.



Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne