Coronavirus : le pape a prononcé le traditionnel "Urbi et Orbi" devant une place Saint-Pierre vide, une première historique

Le pape François prononce la traditionnelle bénédiction \"Urbi et Orbi\" devant une place Saint-Pierre totalement vide à cause de la pandémie de coronavirus, vendredi 27 mars 2020.
Le pape François prononce la traditionnelle bénédiction "Urbi et Orbi" devant une place Saint-Pierre totalement vide à cause de la pandémie de coronavirus, vendredi 27 mars 2020. (AFP)

Le pape François a présidé vendredi une prière face à "la tempête" de la pandémie, exhortant le monde "apeuré et perdu" à revoir ses priorités et à renouer avec la foi.

C'est une première historique. Seul sur le parvis désert de la basilique Saint-Pierre, le pape François a présidé, vendredi 27 mars, la traditionnelle et très solennelle bénédiction Urbi et Orbi en pleine pandémie de coronavirus. 

>> Suivez les dernières actualités sur le coronavirus dans notre direct

Sous une pluie drue résonnant sur les pavés de la place interdite d'accès, protégé par un auvent, le pape a ainsi dressé dans une homélie un terrifiant état des lieux de "la tempête" du coronavirus, qui a mis tout le monde dans "la même barque".

"D'épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes ; elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d'un silence assourdissant et d'un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage", a-t-il souligné.

Il est temps de se "réorienter"

La pandémie "démasque notre vulnérabilité et révèle ces sécurités, fausses et superflues, avec lesquelles nous avons construit nos agendas", a relevé le pape, dans un plaidoyer visant à relancer la foi endormie ou oubliée de nombreux catholiques.

Ceux qui sont avant toute chose "avides de gains", "de toute-puissance" et "de possessions" ne se sont "pas réveillés face à des guerres et à des injustices planétaires", a-t-il regretté. "Nous avons continué notre route, imperturbables, en pensant rester toujours sains dans un monde malade", a noté le souverain pontife, jugeant qu'il était temps de se "réorienter".

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Eclairage. Pourquoi Mayotte redoute "un tsunami" avec la crise sanitaire qui s'annonce

• Infographies. Voici les bons gestes à adopter quand on fait ses courses

• Témoignage. "Je n'ai personne sur qui m'appuyer" : le confinement "angoissant" de Lisa, enceinte de cinq mois et vivant seule avec son fils

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne