Coronavirus : le paiement sans contact, un geste barrière qui reste limité à 30 euros maximum

Une personne effectue un paiement sans contact dans une pharmacie à Quimper (Finistère), le 7 avril 2020.
Une personne effectue un paiement sans contact dans une pharmacie à Quimper (Finistère), le 7 avril 2020. (QUEMENER YVES-MARIE / MAXPPP)

Alors que le gouvernement présente le paiement sans contact comme l'un des gestes barrières contre la diffusion du coronavirus, les banques françaises n'envisagent pas de relever le plafond de paiement avant la fin du confinement.

Le paiement sans contact pour les achats de moins de 30 euros est vanté comme comme l'un des "gestes barrières pour le citoyen qui fait ses courses en respectant bien les mesures de distanciation sociale" par  le gouvernement. De fait, ce genre de transaction a augmenté de 10% dans les pharmacies et de 6% dans les boulangers-pâtisseries, selon les données publiées récemment par le Groupement Cartes bancaires CB.

Mais si l'utilisation du paiement sans contact augmente, le montant maximum autorisé reste lui à 30 euros (pour les cartes émises après septembre 2017). Question : pourquoi ne pas relever ce montant s'il permet d'éviter de faire circuler le virus ? 

Pas d'augmentation du plafond avant la fin du confinement

Le Groupement cartes bancaires CB explique à franceinfo que "les plafonds sont réétudiés et seront réadaptés au sortir du confinement car cela ne peut se faire dans la précipitation de manière sécurisée". Autrement dit, c'est effectivement une piste de travail mais les banques françaises craignent d'aller trop vite car "le relèvement du plafond n’est pas une simple opération. Elle nécessite une industrialisation informatique lourde et délicate surtout en ces temps de confinement"

Il s'agit aussi d'être capable de continuer à assumer la montée en charge pour les paiements limités à 30 euros. L'an dernier, le paiement par carte pour ces montants ont représenté 7 milliards d'euros, dont moins de la moitié en paiement sans contact. Il y a donc encore une grande marge de progression pour les petits montants.

Une recommandation européenne 

L'Autorité bancaire européenne recommandait pourtant dès le 25 mars dernier d'aller au-delà des 30 euros. "Le plafond des paiements sans contact devrait être relevé au niveau maximum autorisé par les règles européennes", soit 50 euros. La Belgique a notamment répondu à cet appel. La fédération du secteur financier, vient d'annoncer qu'à partir du mardi 14 avril, les consommateurs belges pourront payer avec une carte sans contact jusqu'à 50 euros et jusqu'à 100 euros si le paiement est réalisé en deux fois.

L'Irlande avait également annoncé une hausse du plafond à 50 euros fin mars (contre 30 auparavant). Mais la mise en place de cette mesure se révèle difficile. Les supermarchés Tesco ont par exemple expliqué qu'il fallait mettre à jour manuellement le logiciel de quelque 4 600 terminaux de paiement dans les 151 magasins du groupe.

Vous êtes à nouveau en ligne