Coronavirus : le nouveau visage de la Côte d'Azur

Chaque jour, la rédaction du 13 Heures de France 2 prend le pouls d'une ville en France, pour mieux comprendre les changements causés par le Covid-19. À Nice (Alpes-Maritimes), la journaliste Audrey Richier fait état d'une ville au ralenti.

La Promenade des Anglais complètement déserte. Une scène rarissime à Nice (Alpes-Maritimes), qui malheureusement s'installe dans la durée : cela fait presque quatre semaines que la ville, comme l'ensemble du pays, est soumise au confinement, à son 28e jour lundi 8 avril. "C'est du jamais-vu en quasiment deux siècles d'existence, pour un site qui accueille habituellement des milliers de Niçois et de touristes", souligne la journaliste Audrey Richier depuis Nice.

Des créneaux horaires pour les sorties

La ville de la Côte d'Azur a mis en place des restrictions beaucoup plus fortes que dans l'ensemble du territoire. "On ne peut sortir se promener avec ses enfants ou faire un footing que de 6 heures à midi ou de 18 heures à 20 heures", explique Audrey Richier. "Pas question non plus de faire des achats dans le célèbre marché aux fleurs du Cours Saleya, fermé comme tous les restaurants et bars qui l'entourent."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne