Coronavirus : le gouvernement retrouve un peu de crédibilité et les Français un peu d’optimisme, selon un sondage

Cette semaine a été marquée par une intense communication gouvernementale comme la visite d\'Emmanuel Macron dans une usine de production de masques près d\'Angers, mardi 31 mars.
Cette semaine a été marquée par une intense communication gouvernementale comme la visite d'Emmanuel Macron dans une usine de production de masques près d'Angers, mardi 31 mars. (LOIC VENANCE / POOL / MAXPPP)

53% des Français estiment qu'Emmanuel Macron et le gouvernement pourraient en faire plus face à l'épidémie du Covid-19, contre 65%  il y a cinq jours, selon un sondage Odoxa pour franceinfo.

Le gouvernement retrouve un peu de crédibilité dans la gestion de la crise du coronavirus, et les Français un peu d’optimisme. C’est ce qui ressort du sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié mercredi 1er avril.

Une petite majorité de Français (53%) considère qu'Emmanuel Macron et le gouvernement n'en font pas assez face à l'épidémie. C'est 12 points de moins qu'il y a quelques jours. Vendredi 27 mars, ils étaient 65% à juger l'action de l'Etat insuffisante. Et mercredi 25 mars, les trois quarts d'entre eux (75%) estimaient que l'exécutif n'avait pas pris les bonnes décisions au bon moment et ne faisait pas ce qu'il faut pour bien équiper les hôpitaux et les soignants face à l'épidémie. Huit sur dix (79%) trouvaient que le gouvernement ne savait pas où il allait.

Le résultat de la communication gouvernementale

Aujourd'hui, les Français relativisent un peu la situation après une semaine de forte communication gouvernementale. Dans le détail, ce sont les sympathisants LFI et RN qui sont le plus sévères sur l'action de l'exécutif. 78% des Insoumis pensent que le gouvernement n'en fait pas assez. Les deux tiers des proches du RN (65%) partagent cette opinion. Le reste de l'échiquier politique est plus mitigé.

Une petite majorité de sympathisants EELV (55%) juge l'action gouvernementale insuffisante. Le sentiment des LR et du PS est plus équilibré. Pour 49% des Républicains, le gouvernement n'en fait pas assez, 49% également jugent qu'il en fait ni trop, ni assez. A gauche, les proches du PS sont 48% à être critiques et 49% à trouver que l'action est ni insuffisante, ni trop importante.

Les Français attachés à l'unité nationale

Face à la crise sanitaire, l'attitude des partis politiques est regardée avec circonspection. Pour une petite majorité de Français (51%), les partis d'opposition doivent éviter de manifester leurs désaccords pour ne pas remettre en cause l'unité nationale. Ce sont évidemment les proches de La République en marche qui sont les plus catégoriques. L'unité nationale est à préserver pour 84% d'entre eux. Sept sympathisants LR sur dix (69%) ont la même opinion.

A l'inverse, les partis d'opposition tiennent à leur liberté de parole. Les deux tiers du RN (65%) et sept Insoumis sur dix (69%) estiment qu'il ne faut pas hésiter à manifester ses désaccords car c'est le rôle des partis d'opposition. Ils sont 55% du côté du PS et 52% chez EELV à partager cette posture.

Une petite majorité d'optimistes

Comment la France sortira-t-elle de la crise sanitaire ? Les Français sont prudents sur cette question. Une courte majorité des personnes interrogées reste optimiste. 51% d'entre elles pensent que le pays sortira plus uni qu'avant le début de l'épidémie de coronavirus.

Mais cet espoir est diversement partagé selon les catégories de population. 62% des moins de 25 ans y croient, mais pas vraiment les autres catégories d’âge (entre 46% et 54%). Les CSP+ sont les Français les plus optimistes (55%). A l'inverse, les catégories sociales moins favorisées (CSP-) ne sont que 45% à espérer un pays plus unis.

Les plus pessimistes sont les Insoumis

L'optimisme est enfin partagé différemment selon la couleur politique. Plus de six sympathisants LREM sur dix (63%) et six EELV sur dix (59%) pensent qu'il y aura davantage d'unité en France après la crise. 53% des proches du PS et 51% des LR ont la même appréciation. Les plus pessimistes sont les Insoumis. 60% d'entre eux pensent que le pays sera plus divisé qu'avant, une opinion partagée par 53% des proches du RN.

Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par internet les 31 mars et 1er avril 2020, sur un échantillon de 1 003 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Vous êtes à nouveau en ligne