Coronavirus : le Festival d’Avignon annulé, un cataclysme pour la ville

franceinfo

La saison des festivals est totalement annulée. Difficile à digérer pour des villes qui vivent principalement de ce genre d’événement. C’est le cas d’Avignon (Vaucluse), dont le festival génère près de 2 000 emplois directs et indirects.

À Avignon (Vaucluse), le festival attire chaque année en juillet plus de 700 000 visiteurs. Une personne sur quatre vit de cet événement. L’annulation du festival d'Avignon est une catastrophe pour Serge Baruscia, directeur de théâtre, et Sébastien Lebert. "La première réaction : un soulagement", confie ce régisseur et intermittent du spectacle.

Répétitions impossibles

Le ministre de la Culture a évoqué la possibilité pour les artistes de répéter dès le 11 mai. "Dans la répétition, on lâche tous les tabous. On essaie de se rencontrer, de se trouver, d'imaginer, de rêver, de comprendre un texte (...) Je ne vois vraiment pas comment on peut mettre en place des répétitions" en respectant les gestes barrières, explique Serge Baruscia, directeur du Théâtre du Balcon à Avignon. Pour la ville, le Festival d'Avignon, c'est au moins 100 millions d'euros de retombées économiques qui seront impossible à compenser par la venue de touristes éventuels. Les commerçants ont hâte de rouvrir, mais les commerçants ne se font pas d’illusion. Les professionnels du spectacle attendent aussi des mesures de soutien à long terme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne