Coronavirus : le déconfinement pourrait se limiter à sa région de résidence

franceinfo

Le déconfinement prévu le 11 mai ne sera pas total. Les déplacements pourraient être limités, peut-être interdits entre régions.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), la gare Saint-Charles pourrait bien rester vide au-delà du 11 mai. Le gouvernement envisage de limiter les déplacements inter-régionaux jusqu'à la mi-juin. Pour l'heure, les voyageurs se montrent plutôt compréhensifs. "À chacun sa responsabilité", estime l'une d'entre eux, qui préconise le déplacement uniquement s'il est inévitable. Pour l'exécutif, l'objectif est de limiter au maximum le brassage de population d'une région à l'autre et d'éviter les départs massifs lors des week-ends de l'Ascension et de la Pentecôte.

Pratique du vélo encouragée

"Il ne faudrait pas que l'on ait 300 000 Français sur les plages de Normandie. Sinon, cela ruinerait tous nos efforts", confie l'entourage du chef de l'État. Pour les transports au sein d'une même région, rien n'est encore acté. Le gouvernement travaille en priorité sur les transports locaux et semble avoir validé l'obligation d'y porter un masque. Sur les TGV et les TER, la reprise du trafic devrait être beaucoup plus lente. Pour désengorger les transports en commun, le gouvernement mise sur le développement des pistes cyclables notamment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne