Coronavirus : le déconfinement pourrait être repoussé

franceinfo

Davantage de monde dans les rues, de petits attroupements, de circulation routière... Après 48 jours de confinement, les tentations de relâchement se font sentir. Le ministre de la Santé a averti que le déconfinement le 11 mai pourrait être repoussé.

Le déconfinement pourrait ne pas avoir lieu le 11 mai. "Si le nombre de nouveaux malades devait être trop élevé, la date du lever du confinement pourrait être remise en question et sera apprécié selon les départements", a averti Olivier Véran dimanche 3 mai. Une nouvelle mise en garde du ministre de la Santé alors que la peur du virus semble s’éloigner chez de nombreux Français. À Marseille (Bouches-du-Rhône) dimanche, coureurs et promeneurs étaient de retour sur le bord de mer.

Le taux de transmission surveillé

Dans un marché de Toulouse (Haute-Garonne), les distances de sécurité étaient difficiles à faire respecter. Un relâchement qui pourraient avoir de lourdes conséquences dans les hôpitaux. Le taux de transmission du coronavirus est scruté par les autorités sanitaires. Avant, dix malades contaminaient cinq personnes. Aujourd’hui, dix malades en contaminent six. Si ce taux venait à augmenter, le déconfinement pourrait être repoussé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne