Coronavirus : le déclin économique sera pire qu'en 2008, selon l'Organisation mondiale du commerce

Le directeur général de l\'OMC, Roberto Azevedo, le 10 décembre 2019 à Genève (Suisse).
Le directeur général de l'OMC, Roberto Azevedo, le 10 décembre 2019 à Genève (Suisse). (FABRICE COFFRINI / AFP)

Dans un message vidéo, Roberto Azevedo, le patron de l'OMC, met en garde contre l'"impact énorme sur l'économie" de la pandémie de Covid-19.

De sombres prévisions. Les projections montrent que le déclin économique et les pertes d'emploi causés par la pandémie de coronavirus seront pire que lors de la crise financière de 2008, a déclaré mercredi 25 mars le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Dans un message vidéo enregistré depuis son domicile et publié sur le site de l'OMC, Roberto Azevedo a déclaré que "cette pandémie aura inévitablement un impact énorme sur l'économie".

>> Suivez notre direct sur l'épidémie de coronavirus

Les projections récentes, a-t-il poursuivi, donnent "un ralentissement économique et des pertes d'emploi qui sont pires que lors de la crise financière mondiale il y a une dizaine d'années". Si des prévisions concrètes ne sont pas encore disponibles, a précisé Azevedo, les économistes de l'OMC s'attendent à un "important déclin" du commerce.

Et le patron de l'Organisation mondiale du commerce d'ajouter que les pays pouvaient prendre des mesures importantes pour limiter les dégâts économiques et poser les bases d'un rétablissement à long terme. Roberto Azevedo a salué les mesures de soutien économiques engagées par les gouvernements, sans indiquer les pays auxquels il se référait.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Synthèse. Où en est la recherche sur les traitements pour lutter contre le Covid-19 ?

• Infographies. Confinement : découvrez l'effondrement du trafic routier, ferroviaire et aérien

• Témoignages. "S'ils nous disent qu'il y a un mec positif, ce sera la guerre…" : face au coronavirus, les prisons au bord de la rupture

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne