Coronavirus : le Conseil des ministres adopte de nouvelles ordonnances pour le travail

France 2

Comment organiser la continuité des services publics, mais aussi le soutien aux entreprises ou encore la question liée au droit du travail en pleine épidémie de Covid-19. Le Conseil des ministres a adopté mercredi 25 mars une série d’ordonnances après le vote de la loi instaurant l’urgence sanitaire.

Mercredi 25 mars, pas moins de 24 ordonnances ont été adoptées par le Conseil des ministres pour organiser la continuité de l’activité durant l’épidémie de Covid-19. "D’abord, il y a la création d’un fonds de soutien pour les petites entreprises, doté d’un milliard d’euros. Celles qui sont menacées de fermeture ou qui accusent une importante baisse de chiffre d’affaires pourront toucher jusqu’à 3 500 € d’aide", explique Valérie Astruc, en direct de l’Élysée, à Paris.

Un assouplissement du code du travail

En cas d’impayés sur les loyers ou les factures d’énergie, il est prévu de supprimer les pénalités et d’interdire les coupures de gaz et d’électricité. "S’agissant des chômeurs en fin de droit, l’allocation sera prolongée, tout comme la trêve hivernale. Les familles ne pourront donc pas être expulsées de leur logement. Si vous avez un billet de train ou un avion annulé, vous pourrez l’échanger ou être remboursé dans les 18 mois. Enfin, l’employeur pourra imposer à ses salariés jusqu’à six jours de congés payés pendant la période de confinement", précise la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne