Coronavirus : le confinement est une bonne mesure pour la quasi-totalité des Français, mais il aurait dû être décidé plus tôt, selon un sondage

Le boulevard Marius Vivier Merle, à Lyon, déserté, le 19 mars 2020.
Le boulevard Marius Vivier Merle, à Lyon, déserté, le 19 mars 2020. (JEFF PACHOUD / AFP)

Pour huit personnes interrogées sur dix, Emmanuel Macron a su prendre la mesure de la gravité de la situation, il a su être clair pour les deux tiers d'entre eux et il leur a dit la vérité.

Le confinement de la population décidé par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19 est une bonne mesure : elle est saluée par plus de neuf Français sur dix (96%), selon le sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro* publié jeudi 18 mars. Si la mesure est unanimement saluée, elle aurait dû être décidée plus tôt. C'est le sentiment de plus de huit Français sur dix (85%).

>> Retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Mais cette décision a des conséquences majeures sur la vie des Français. 45% disent déjà en souffrir, une proportion qui monte à 56% en région parisienne. Près des trois quarts d'entre eux (72%) ont déjà vu leur activité professionnelle bouleversée. Dans le détail, près d'un actif sur deux (45%) ne peut plus travailler du tout, 28% ont été placés en chômage partiel et un quart (25%) a recours au télétravail.

Dans leur vie quotidienne, les Français ont aussi modifié leur comportement. 20% disent avoir fait des stocks de provision, de nourriture notamment. Et 7% disent avoir migré dans une autre région pour vivre leur confinement plus confortablement.

Les deux-tiers des Français convaincus par Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a réussi à convaincre les Français lundi 16 mars lors de sa présentation des mesures destinées à lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19. Les deux-tiers (65%) l'ont trouvé convaincant. À titre de comparaison, il n'avait convaincu que 21% des Français lors de ses vœux le 31 décembre 2019, 37% en avril 2019 à la fin du Grand débat, et 40% en plein cœur du mouvement des "gilets jaunes" en décembre 2018.

Dans le détail, les Français saluent la posture et les décisions prises par le président de la République. Pour huit personnes interrogées sur dix (82%), il a su prendre la mesure de la gravité de la situation, il a su être clair pour les deux tiers d'entre eux (65%) et il leur a dit la vérité (59%). La formule employée par le président de la République, "nous sommes en guerre" est également approuvée par 66% des personnes interrogées. Et pour plus de neuf Français sur dix (94%), Emmanuel Macron a aussi eu raison de repousser le second tour des élections municipales. En revanche, pour plus de six Français sur dix (63%), le chef de l'Etat n'a pas réussi à les rassurer.

À noter enfin dans cette enquête : le président de la République a réussi convaincre quasiment tout l'échiquier politique. Il récolte ainsi l'aval de plus de la moitié des Insoumis (57%), plus des trois quarts des socialiste (78%), six LR sur dix (60%) et un peu moins de la moitié des sympathisants RN (45%).

*Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée par internet les 18 et 19 mars 2020, sur un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Vous êtes à nouveau en ligne