Coronavirus : le confinement débute et la police contrôle avec pédagogie

franceinfo

Rester chez soi devient la règle, sortir l’exception. Depuis mardi 17 mars midi, 100 000 gendarmes et policiers sont mobilisés pour faire respecter le confinement décidé à cause du coronavirus sous peine d’amendes.

"Rentrez tous chez vous ! Tout de suite !" Le ton est donné par la police dans une rue très fréquentée du 18e arrondissement de Paris une demi-heure après l’instauration d’un confinement général pour cause d’épidémie de Covid-19. "Une personne par une personne dans la boutique ! Je veux voir un client, point final !", crie un agent de police au mégaphone.

Une attestation de déplacement à montrer

Les forces de l’ordre vérifient également si les passants sont munis de leur attestation de déplacement obligatoire. C'est ce document, dûment rempli, qui légitime la présence à l’extérieur des individus. "Donc tous les jours, en fonction de ce que je vais faire, il faut que je refasse le papier", s’assure une passante contrôlée par un officier de police. Pour celles et ceux qui n’avaient pas leur attestation, la police s’est montrée clémente et compréhensive dans la plupart des cas, comme dans le Nord ou dans les Bouches-du-Rhône.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne