Coronavirus : le calendrier de Parcoursup est maintenu, les épreuves écrites annulées

Les lycéens doivent compléter leur dossier sur la plateforme Parcoursup avant le 2 avril 2020.
Les lycéens doivent compléter leur dossier sur la plateforme Parcoursup avant le 2 avril 2020. (LILIAN CAZABET / HANS LUCAS / AFP)

Dans un courriel, l'équipe en charge de la plateforme d'orientation des lycéens vers l'enseignement supérieur a précisé les nouvelles modalités de Parcoursup face à la crise du coronavirus.

Pas de changement malgré la pandémie de Covid-19 et le confinement. Dans un e-mail envoyé jeudi 26 mars, l'équipe chargée de la plateforme Parcoursup, qui permet d'orienter les lycéens vers l'enseignement supérieur, a annoncé aux élèves que le calendrier était maintenu. Ils ont donc jusqu'au 2 avril (23h59, heure de Paris) pour compléter leur dossier et confirmer leurs vœux. Chaque formation est appelée à s'organiser pour transmettre des réponses "à compter du 19 mai".

>> Epidémie de coronavirus : les dernières informations dans notre direct

Pour la suite des événements, "la procédure dématérialisée Parcoursup permet de garantir sans changement l’examen des vœux" pour la plupart des formations. Mais certaines prévoient tout de même des épreuves écrites, orales ou des entretiens de sélection. Dans le contexte épidémique, "les épreuves écrites sont annulées et remplacées par l’examen du dossier Parcoursup". Les épreuves orales ou entretiens de sélection "peuvent être maintenues par les formations si elles sont adaptées à la situation de crise et se déroulent à distance".

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Synthèse. Où en est la recherche sur les traitements pour lutter contre le Covid-19 ?

• Infographies. Confinement : découvrez l'effondrement du trafic routier, ferroviaire et aérien

• Témoignages. "S'ils nous disent qu'il y a un mec positif, ce sera la guerre…" : face au coronavirus, les prisons au bord de la rupture

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne