Coronavirus : le Brésil passe la barre des 100 000 morts

France 2

Le Brésil est le deuxième pays a franchir la barre des 100 000 morts dus au coronavirus, après les États-Unis.

Drapé des habits de la mort, cet acteur brésilien sillonne les rues de la petite ville de Formiga (Brésil), à 500 kilomètres au nord de São Paulo. Son but ? Faire prendre conscience aux habitants de la dangerosité du virus. "L’idée était de sensibiliser les gens de manière ludique et d’attirer leur attention", explique Fabio de Almeida, acteur. Depuis plusieurs semaines, près de 1 000 décès en moyenne sont enregistrés chaque jour au Brésil. Les cimetières sont déjà plein alors pour faire face, des tombes comme celles-ci sont creusées par centaines.

Enterrements à la chaîne

Les enterrements se font à la chaîne. "Nous avons beaucoup de travail, jusqu’à 80 enterrements par jour", indique un homme. Partout, le Brésil pleure ses morts. Sur la célèbre plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, des croix ont été plantées et un millier de ballons rouges lâchés dans le ciel. Ils rendent hommage aux victimes du coronavirus. De son côté, le président Jair Bolsonaro dit avoir la confiance tranquille quant à sa gestion de l’épidémie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne