Coronavirus : le Brésil ne prend pas de mesures drastiques pour ne pas dégrader son économie

franceinfo

Au Brésil, Jair Bolsonaro a choisi d’en faire le moins possible face au coronavirus pour ne pas nuire à l’économie malgré le risque sanitaire pour les 211 millions d’habitants.

Pour le président Jair Bolsonaro, le coronavirus ferait plus de mal à l’économie qu’à la santé de son pays. Il est vrai que le bilan est encore relativement faible au Brésil : 114 morts, fait remarquer la journaliste Fanny Lothaire en duplex depuis Rio de Janeiro. Mais les gouverneurs des 26 Etats du pays, pas question de minimiser le danger. À Rio, le mot d’ordre est de rester chez soi.

Confinement compliqué dans les favelas

Difficile pour les Brésiliens de savoir à qui se fier, surtout dans les favelas, où vivent près de 13 millions d’habitants, souvent des travailleurs informels. Les conditions de vie sont précaires, l’eau courante manque et la nourriture va bientôt se faire rare. De plus, ils ne reçoivent pas d’aide du gouvernement. Respecter les conditions les plus stricts d’hygiène et de confinement est quasiment impossible pour eux, conclut la journaliste de France Télévisions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne