Coronavirus : l’amende pour violation du confinement "n’est pas efficace", "il faut passer à la vitesse supérieure", selon un policier

Le commissariat de police des Lilas en Seine-Saint-Denis (illustration).
Le commissariat de police des Lilas en Seine-Saint-Denis (illustration). (BERTRAND GUAY / AFP)

"On a affaire à des individus totalement irresponsables et inconscients des dangers qu’ils font encourir aux policiers", déplore un syndicaliste alors que huit personnes ont été interpellées depuis jeudi en Seine-Saint-Denis pour "mise en danger de la vie d'autrui".

L’amende de 135 euros "n’est pas efficace" pour convaincre ceux qui "s’en fichent" des règles de confinement de rester chez eux pendant l’épidémie de coronavirus, "il faut passer à la vitesse supérieure", déclare Erwan Guermeur du syndicat Unité SGP Police FO en Seine-Saint-Denis vendredi 20 mars sur franceinfo, alors que huit personnes ont été interpellées et placées en garde à vue pour mise en danger de la vie d’autrui dans son département depuis jeudi.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations sur l'épidémie dans notre direct

Le seul moyen qu’on a pour tenter d’essayer de leur faire comprendre les choses, c’est de les interpeller dans le cadre d’une mise en danger de la vie d’autrui.Erwan Guermeur du syndicat Unité SGP Police FOà franceinfo

 

"Ils s’en fichent et ils continuent à ne pas respecter les mesures de confinement, s'exaspère le policier. Même si le montant est important maintenant, c’est 135 euros, sur ce type de personnes, ce n’est pas efficace et effectivement il faut passer à la vitesse supérieure et dans ce cas procéder à des interpellations".

Mais interpeller "ne facilite pas du tout le travail des policiers parce qu’ils sont déjà extrêmement exposés, et on a affaire à des individus totalement irresponsables et inconscients des dangers qu’ils font encourir aux policiers qui ne sont là que pour faire respecter les mesures de confinement", ajoute-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne