Coronavirus : Emmanuel Macron tente de faire front en visitant une usine de masques

Emmanuel Macron s'est déplacé mardi 31 mars dans une usine de production de masques à Angers (Maine-et-Loire). Le journaliste de franceinfo Hugo Cappelli explique les enseignements à tirer de son discours lors de ce déplacement.

La solidarité a été au cœur du discours d'Emmanuel Macron à Angers (Maine-et-Loire) mardi 31 mars, mais ce moment a permis également au chef de l'exécutif de répliquer aux attaques, comme l'explique le journaliste du service politique de France Télévisions, Hugo Cappelli : "Emmanuel Macron qualifie d'irresponsables ceux qui cherchent à faire des procès. Un terme fort à destination notamment des collectifs et groupes d'élus qui ont déposé des plaintes contre des membres du gouvernement".

"Le retour de la souveraineté nationale"

"Le temps viendra de la transparence complète", a assuré le chef de l'Etat. Pour revenir sur son allocution du jour, Emmanuel Macron a assuré l'indépendance complète en matière de production de masques d'ici la fin de l'année. Un moyen selon le journaliste de faire front dans la crise : "Le retour de la souveraineté nationale, c'est sa façon de répondre à la polémique face à ce manque de matériel pour lutter contre le coronavirus".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne